• 967 224 138
  • Contactos

La couverture du soldat

Lídia Jorge
Métailié
Francês

Estado : Como Novo
Encadernação : Brochado
Disponib. - Em stock

€7
Mais detalhes
  • Ano
  • 2004
  • Idioma Original
  • Português
  • Tradutor
  • Geneviève Leibrich
  • Edição
  • 1
  • Código
  • LT004879
  • ISBN
  • 9782864249177
  • Detalhes físicos
  • Dimensões
  • 12,00 x 19,00 x
  • Nº Páginas
  • 223

Descrição

Sans moi Maria Ema serait aux côtés de Walter, les fils de Custódio Días seraient d'une autre femme et mes frères seraient les fils de Maria Ema et de Walter Días. Peut-être qu'ils existeraient et pas moi. J'étais la fille d'un hasard, d'une bêtise de jeunesse, de l'exubérance du corps... Alors j'étais responsable de ce que cette barque noire soit venue couler à notre porte. [...] Une faute répugnante, une faute plus grande que nous, sordide comme un lent suicide, et pourtant je continuais à exister. Une petite fille découvre qu'elle est la fille du jeune frère de son père, chassé par la famille et dont elle ne connaît que les dessins d'oiseaux qui jalonnent ses voyages à travers le monde. Elle va aimer passionnément ce père étrange qui lui a donné sa couverture de soldat et son revolver. Puis, adolescente, elle va assister à la lente destruction par la famille de l'image de l'absent. Lídia Jorge écrit ici un roman poignant, direct, limpide, d'une force incroyable qui vous tient prisonnier bien au-delà de sa lecture. Un livre exceptionnel.

La couverture du soldat

€7

Lídia Jorge
Métailié
Francês
Estado : Como Novo
Encadernação : Brochado
Disponib. - Em stock

Mais detalhes
  • Ano
  • 2004
  • Idioma Original
  • Português
  • Tradutor
  • Geneviève Leibrich
  • Edição
  • 1
  • Código
  • LT004879
  • ISBN
  • 9782864249177
  • Detalhes físicos

  • Dimensões
  • 12,00 x 19,00 x
  • Nº Páginas
  • 223
Descrição

Sans moi Maria Ema serait aux côtés de Walter, les fils de Custódio Días seraient d'une autre femme et mes frères seraient les fils de Maria Ema et de Walter Días. Peut-être qu'ils existeraient et pas moi. J'étais la fille d'un hasard, d'une bêtise de jeunesse, de l'exubérance du corps... Alors j'étais responsable de ce que cette barque noire soit venue couler à notre porte. [...] Une faute répugnante, une faute plus grande que nous, sordide comme un lent suicide, et pourtant je continuais à exister. Une petite fille découvre qu'elle est la fille du jeune frère de son père, chassé par la famille et dont elle ne connaît que les dessins d'oiseaux qui jalonnent ses voyages à travers le monde. Elle va aimer passionnément ce père étrange qui lui a donné sa couverture de soldat et son revolver. Puis, adolescente, elle va assister à la lente destruction par la famille de l'image de l'absent. Lídia Jorge écrit ici un roman poignant, direct, limpide, d'une force incroyable qui vous tient prisonnier bien au-delà de sa lecture. Un livre exceptionnel.